Working class heroic fantasy, une aventure à lire et à enregistrer.

Un petit bilan de de la réalisation de ce livre audio.

Tout d’abord, il faut remercier chaleureusement son auteur, Gee, de m’avoir permit d’enregistrer cette version audio de son livre.

Ensuite mon avis perso sur ce bouquin… et bien… c’est un fucking bon bouquin.

Entre le genre littéraire Fantasy, dont je suis généralement friand et sa capacité à avoir intégré dans son histoire, des éléments politique, social et économique tellement actuel, en ces temps pré-révolutionnaire que vit la France et qui ne peuvent, que me parler, font qu’il obtient la note de fucking bon bouquin sur mon échelle de valeur littéraire.

Un genre de manuel pour penser différemment, changer les choses, les visions obtus de certain(ne) coincé dans un autre siècle ou la religion avait son mot a dire sur tout et surtout sur le sexe, qui encourage a la tolérance, la bienveillance ( mais j’aime pas ce mot qui est beaucoup trop a la mode pour être crédible selon moi ) et surtout encourage au « occupe toi de ton boule et fout moi la paix » que tout un, chacun devrait respecter pour vivre dans un monde tellement plus simple

Et puis ces personnages, quoi !

Entre le magicienne Carmaliére, roublard sans genre établi, la petite fée Amélise, aux ailes toute fine mais qui distribue des bourre-pifs à tout va, le petit gnome Pod qu’on imagine chétif mais qui se révèle un combattant de première bourre, Jasione la naine ( ma préférée ) qui doit prendre son homme au bras de fer pour décider qui fera la vaisselle, et un Barne, « monsieur tout le monde » qui se réveille de sa léthargie pour dire stop a cette oppression sournoise et diffuse que tellement de gens subissent en scandant le malheureusement célèbre: on a tous un crédit a rembourser… sans oublier, Zarfolk l’ogre bourru anarchiste qui ne maltraite que ces poireaux et développe un pensée anarcho-pacificiste, le tout se mélangeant dans la joie et la bonne humeur, ça fait une belle brochette de personnage improbable qui se découvre, se supporte, s’allie pour suivre une cause commune et que, a la fin, c’est nous qu’on a gagné !

enfin, voila, c’est mon avis et j’y ai vu ce que je voulais bien y voir mais vraiment, pour un premier vrai bouquin, ( ça fait longtemps que Gee écrit, je crois ) c’est un fucking bon bouquin ( j’ai déjà dit ? 🙂 )

pour finir, je vais reprendre quelques épisodes ( surtout les premiers ) car j’ai beaucoup tâtonné au niveau des réglages pour avoir un son sympa.

le but étant d’avoir un ensemble de chapitre homogène pour une publication en entier, en tant que livre audio, avec tout ces chapitres.

enfin, quand je dis « publication », ça sera surement un torrent dispo dans un recoin du net et le tout sous licences libres.

par contre, la patience est une vertu, hein ?

car, en effet, c’est un taf de fou, quand même… autant je râlais quand un podcast que j’appréciais, ne publier pas assez ou avec beaucoup de retard, autant, la, je comprend pourquoi, et je ferme ma grande bouche 🙂

en gros, par épisode, c’est 35/45 mn d’enregistrement pour garder environ 30 mn. je vous laisse imaginer le nombre de bafouille, plantage, bruit parasite qu’il faut virer, un par un.

du coup, le  » montage  » prend facile une bonne heure, soit presque deux heures de taf, par épisode. bien sur le manque d’expérience, le « studio d’enregistrement » et ces lacunes évidentes rallongent la facture mais pour celui qui voudrait se lancer, il faut en avoir conscience.

en tout cas, moi, ça m’a plut et je vais continuer. peut être, moins me mettre la pression pour durer dans le temps, par contre. mais ce fut une chouette aventure, en tout cas.

donc au final, je remasterise ( comment je cause bien ) le bouzin et je pense repartir sur le projet bradburry de neil jomunsi. tranquillou billou !

 

une petit photo de mon studio quasi professionnel d’enregistrement. oui, môôôsieur, Les studios Abbey Road peuvent aller se rhabiller devant tant de professionnalisme !

si c’est pas tout confort…

 

 

Working Class Heroic Fantasy. Chapitre 21 ( Livre audio ) Fin

et voila le chapitre final !

une bonne écoute pour ce chapitre final qui clôt, de mon avis, un excellent bouquin.

je pense faire un petit recap’ de cette aventure a lire mais aussi a enregistrer 🙂

en tout cas, un grand merci a Gee aka grise bouille aka simon giraudot pour sa publication en licence libre qui m’a permit de me lancer dans cette aventure auditive.

Bonne écoute !

L’agence tous geek

tout est dans le nom, et pour les paraphraser, un podcast de geek, pour les geek.

c’est les anciens du podcast du quadratour, qui ont lancé celui ci avec a sa tête, misteur D.

ça parle de tout et n’importe quoi mais avec, bien souvent des invités passionnant. un des dernier parlait de conquête spatiale et avait pour invité michel felet qui est, pour le coup intarissable sur le sujet et vraiment passionnant.

on retrouve aussi lord ton père, un des quatre compère de l’apéro du captain.

un très bon podcast a tout faire !

A venir…

J’ai attaqué la version audio du dernier livre de Gee, connu aussi sous le nom de grise bouille, dessinateur, auteur et membre actif de l’association Framasoft.

Il va falloir être patient car si l’enregistrement ne prend pas trop de temps, le montage est trééés long.

j’essayerais d’insérer de temps a autres une nouvelle de Neil Jomunsi pour varier les plaisirs 🙂

Donc, keep calm and play ukulélé !

Le livres audio, un exercice intéressant.

Dans un post de neil jomunsi, auteur que j’aime particulièrement, de part son écriture mais aussi sur sa vision « libre » du partage de son travail, il annonçait la fin des enregistrements audio de ces nouvelles mais proposait à qui le voulait, de s’en occuper.

En tant que curieux de nature et auditeur de livre audio et de podcast compulsif , une telle idée ne pouvait qu’éveiller mon intérêt.

allez, même pas peur ! je me lance.

Et je dois bien avouer que c’est pas si facile que ça. Entre le matos qu’il faut savoir régler ( je suis un noob complet sur le sujet ) le montage consistant a  effacer tous les bafouillages ( un boulot a part entière 🙂 ), bruit de fond etc… avec audacity, la diction, la vitesse de lecture, l’articulation, minimiser l’accent jurassien, histoire que vous ayez pas l’impression d’écouter la nouvelle dans un champ, au milieu des vaches, supprimer les blancs etc… enfin une somme de petite chose qui représentent finalement pas mal de taf.

mais pour l’instant, c’est très intéressant et ça me plait bien. Donc, a moins qu’un autre volontaire se lance dans la lecture des nouvelles de Neil, je vais essayer de m’occuper des version audio pour le reste du projet bradburry.

Ces enregistrements n’ont aucune vocation commerciale et sont fait avec l’accord de Niel. il garde donc la licence originale, soit Creatives commons, C C BY.

vous avez un flux RSS pour les telecharger directement sur votre lecteur de podcast, sinon, faudra les écouter sur ce blog.

Pour finir, garder en tête que c’est du boulot amateur. je fais de mon mieux, hein ?